abâtardissement


abâtardissement

abâtardir [ abatardir ] v. tr. <conjug. : 2>
XIIe; de 1. a- et bâtard
1Altérer en faisant perdre les qualités de la race. Pronom. Race qui s'est abâtardie. dégénérer.
2Fig. Faire perdre ses qualités à. avilir, 1. dégrader. « Il est des victoires qui exaltent, d'autres qui abâtardissent » (Saint-Exupéry). Pronom. S'altérer, dégénérer. « Le haut de la société s'abâtardit et dégénère » (Hugo). N. m. ABÂTARDISSEMENT , 1495 .
⊗ CONTR. Améliorer.

abâtardissement nom masculin Littéraire. Fait de s'abâtardir : L'abâtardissement d'un art.abâtardissement (synonymes) nom masculin Littéraire. Fait de s' abâtardir
Synonymes :
- altération
- dégénérescence
Contraires :
- amélioration

abâtardissement
n. m. Litt. Dégénérescence, altération.

⇒ABÂTARDISSEMENT, subst. masc.
Action de rendre progressivement bâtard. Résultat de cette action.
A.— Au sens propre. [Se dit d'un être vivant (hum., animal ou végétal)] :
1. Au fond de tout cela, il y a quelque chose de très triste. C'est l'abâtardissement des races royales.
P. MÉRIMÉE, Lettres à la comtesse de Montijo, t. 1, 1870, p. 247.
2. Mais le climat de la grande zone sèche qui se prolonge en diagonale du Soudan à l'Inde n'est pas propice au bois. Il envie à l'homme le plus familier des matériaux dont il ait généralisé l'emploi. L'abâtardissement graduel de la végétation arborescente ne tarde pas, dès qu'on s'éloigne d'une douzaine de degrés de l'équateur, à se rendre sensible.
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, 1921, p. 150.
Rem. Se reporter aussi à abâtardir, ex. 14.
B.— Au fig. Altération portant atteinte à la vigueur originelle (des esprits, du courage, d'une nation, etc.) :
3. Le mariage est une corruption et un abâtardissement des bons et rares esprits; (...)
P. BOREL, Champavert, Dina, la belle juive, 1833, p. 116.
4. N'éclairons jamais le peuple à faux jour. Les principes s'étiolent et pâlissent dans votre cave constitutionnelle. Pas d'abâtardissement. Pas de compromis. Pas d'octroi du roi au peuple. Dans tous ces octrois-là, il y a un article 14. A côté de la main qui donne, il y a la griffe qui reprend.
V. HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 799.
5. Et je pense bien que personne ne me soupçonnera d'entendre par barbarie les pauvres et les déshérités, je vois des barbares, des dégradés dans le millionnaire repu, dans le salon idiot. En bas la haine, l'irritation, en haut l'amolissement, l'abâtardissement.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 8, 1911, p. 188.
Prononc. :[].
ÉTYMOL. — « Fait de s'avilir, de se dégrader », dans différents emplois : 1327 (?), d'une pers. (J. DE VIGNAY, Mir. hist., XII, 14, éd. 1531 ds QUEM. t. 1 1959 : Par tel abatardissement de mes ennemys); 1548, de l'esprit (N. DU FAIL, Baliverneries, 108 éd. Guichard : O perte et abatardissement de ce bon esprit); 1549, d'une lang. (DU BELLAY, Préf. du Recueil de Poésies de 1549 : Au grand deshonneur et abatardissement de nostre langue); 1562, d'une plante (DU PINET, Hist. nat. de Pline, XVIII, 17 ds DG :Cest abbastardissement [des grains] vient principalement de l'humidité du terroir).
Dér. de abâtardir 1.
HIST. — Le subst. suit la même évolution que le verbe abâtardir. Attesté d'abord au sens fig. « avilissement, dégradation (de qqn, de l'esprit...) » 1er attest. 1327 (cf. étymol.). Apparaît dans les dict. au sens propre à partir du XVIIe s. « dégradation, dégénérescence (d'une plante p. ex. ...) » : Ce vin-là se sent bien de l'abastardissement de son plan. Ac. 1694. Les 2 emplois sont toujours attestés (cf. sém.).
STAT. — Fréq. abs. litt. :12.
BBG. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — PRIVAT-FOC. 1870.

abâtardissement [abɑtaʀdismɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1495; de abâtardir.
Littéraire ou style soutenu. État de ce qui est abâtardi. Altération, dégénérescence. || L'abâtardissement des hommes, d'une race.
1 Et cette aristocratie qui se meurt, ce patriarcat découronné, ruiné, tombé à l'abâtardissement des races finissantes, le plus grand nombre réduits à la misère, les autres, les rares qui ont gardé leur argent, écrasés sous les impôts trop lourds, n'ayant plus que des fortunes mortes.
Zola, Rome, p. 703.
(→ Abâtardir 2.). Avilissement, dégradation. || L'abâtardissement d'un régime, d'une société.
2 (…) ce flot de prières incessantes qui montait de Lourdes, dont la supplication sans fin l'avait baigné et attendri : n'était-ce autre chose qu'un bercement puéril, un abâtardissement de toutes les énergies ?
Zola, Lourdes, p. 290.
CONTR. Relèvement, renforcement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ABÂTARDISSEMENT — s. m. Altération d une chose, déchet, diminution. Il se dit au propre et au figuré. L abâtardissement d une race d animaux. L abâtardissement d un plant de vigne. L abâtardissement des esprits …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ABÂTARDISSEMENT — n. m. état de ce qui est abâtardi, au propre et au figuré. L’abâtardissement d’une race d’animaux. L’abâtardissement d’un plant de vigne. L’abâtardissement des esprits …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • abâtardissement — (a bâ tar di s man) s. m. Dégénération au propre et au figuré. L abâtardissement des arbres fruitiers, des esprits. REMARQUE    Des grammairiens ont désiré que l Académie supprimât l accent circonflexe. Il est de fait que certains prononcent… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • abâtardir — [ abatardir ] v. tr. <conjug. : 2> • XIIe; de 1. a et bâtard 1 ♦ Altérer en faisant perdre les qualités de la race. Pronom. Race qui s est abâtardie. ⇒ dégénérer. 2 ♦ Fig. Faire perdre ses qualités à. ⇒ avilir, 1. dégrader. « Il est des… …   Encyclopédie Universelle

  • émasculation — [ emaskylasjɔ̃ ] n. f. • 1755; du rad. de émasculer ♦ Castration, chez l individu mâle. « Des objets difficiles à nommer, mais qui prouvent qu autrefois l émasculation était pratiquée sur les vaincus » (M. Du Camp). ♢ Fig. et littér.… …   Encyclopédie Universelle

  • corruption — [ kɔrypsjɔ̃ ] n. f. • v. 1130; lat. corruptio, de corrumpere → corrompre 1 ♦ (1170) Vieilli Altération de la substance par décomposition. ⇒ décomposition, pourriture, putréfaction. 2 ♦ Littér. Altération du jugement, du goût, du langage. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • Accent circonflexe en français — Les cinq lettres de l alphabet portant un circonflexe en français. Cet article fait partie de …   Wikipédia en Français

  • Arrêt Brown — Brown v. Board of Education Brown et al. v. Board of Education of Topeka et al. (en français : Brown et autres contre le bureau de l éducation[note 1] de Topeka et autres) est un arrêt de la Cour suprême des États Unis, rendu le 17 mai 1954… …   Wikipédia en Français

  • Bolling v. Sharpe — Brown v. Board of Education Brown et al. v. Board of Education of Topeka et al. (en français : Brown et autres contre le bureau de l éducation[note 1] de Topeka et autres) est un arrêt de la Cour suprême des États Unis, rendu le 17 mai 1954… …   Wikipédia en Français

  • Bolling versus Sharpe — Brown v. Board of Education Brown et al. v. Board of Education of Topeka et al. (en français : Brown et autres contre le bureau de l éducation[note 1] de Topeka et autres) est un arrêt de la Cour suprême des États Unis, rendu le 17 mai 1954… …   Wikipédia en Français